Interview de deux organisatrices du happening « un violeur sur ton chemin ».

Nena et Victoria ont participé à l’organisation du happening « un violeur sur ton chemin » qui a eu lieu aux Guillemins ce dimanche 08/12.

Je leur ai posé quatre questions:

-Comment vous êtes vous senties lors du happening ?

-Pourquoi avez vous participé à son organisation ?

-Pourquoi luttez-vous en général ?
-Comment la lutte féministe s’intègre-t-elle dans une lutte anticapitaliste ?

Bonne écoute !

Ci dessous le communiqué de presse publié avant le happening :


Un violeur sur ton chemin: performance féministe à Liège
En réponse solidaire à nos soeurs chiliennes qui subissent depuis le début de la protestation sociale de nombreuses violences sexuelles et tortures, en solidarité avec toutes nos soeurs du monde entier harcelées, agressées, mortes, parce qu’elles sont des femmes. Afin de dénoncer les crimes du patriarcat, NOUS, liégeoises de tous bords, chanterons haut et fort ce dimanche à 15h30 devant la Gare des Guillemins. Ensemble, nous mettrons Liège sur la carte de cette action virale Un violador en tu camino lancée par LasTesis.
Depuis plus de 40 jours, la révolte gronde dans les rues du Chili avec pour slogan principal « Ce ne sont pas les 30 pesos mais les 30 ans ! ». L’étincelle de départ qui concernait l’augmentation du prix de métro s’est transformée en protestation générale contre le gouvernement de Sebastian Piñera et les 30 ans d’abus de la classe politique dirigeante, de l’église et des forces armées créant et alimentant les inégalités. La colère du peuple ne faiblit pas malgré une répression sanglante. L’État utilise la violence sexuelle pour répandre la peur afin que les femmes ne s’expriment pas et n’exercent pas leur droit à manifester. Durant les 30 premiers jours de manifestations au Chili, il y aurait eu 442 plaintes déposées, 71 d’entre elles correspondant à des abus sexuels. Dans les manifestations, il est possible d’être torturée, déshabillée, violée ou même de disparaître. Selon l’enquête du groupe féministe Lastesis, qui a créé la performance originale Un violador en tu camino, seul 8% des procès pour viol aboutissent à une condamnation.
Face à ces crimes du patriarcat, nous, femmes, ne pouvons rester dans un silence que nous considérons complice. Nous souhaitons répondre à cet élan mondial de sororité et manifester notre solidarité. Nous insistons sur le fait que ces crimes font échos dans nos coeurs et que les violences ne connaissent pas de frontières. Ainsi, faut-il rappeler que depuis janvier 2019, 23 femmes ont été assassinées en Belgique par leur maris, leur ex, leur frère ou leur père et que le terme « féminicide » n’est toujours pas inscrit dans le code pénal. Rappelons aussi que 70% des plaintes pour violences conjugales sont classées sans suite à l’heure où la Belgique est tenue d’offrir une protection adéquate et immédiate aux victimes par sa signature de la Convention d’Istanbul (art.50).
Au-delà des statistiques, combien sommes-nous à connaître une amie qui, après une agression sexuelle, ne savait pas vers qui se tourner ? Combien de femmes savent ce qu’est le consentement ou ont conscience des actes dont elles sont elles-mêmes victimes au quotidien ? Combien de femmes font encore confiance aux forces de l’ordre et à la justice ? Sans parler des agressions quotidiennes, le harcèlement de rue, l’inégalité salariale, l’ inégalité en terme de pensions, la mainmise du patriarcat sur comment les femmes doivent se comporter en société, s’habiller et toutes ces inégalités dans la sphère publique mais aussi privée ! Nous sommes d’autant plus victimes du capitalisme, du sexisme, du racisme.
Cette performance est un appel à la solidarité envers nos soeurs chiliennes ainsi qu’un signal d’alarme pour que l’État belge prenne ses responsabilités face aux violences faites aux femmes, qu’il refinance la justice, repense la police et repense l’éducation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s